Massage femme enceinte : Pourquoi se faire masser pendant la grossesse ?

On peut lire sur certains sites que le massage femme enceinte peut comporter des risques pendant la grossesse. Mais qu’en est-il réellement ? Une chose est sûre : le massage existe en Asie depuis des millénaires. En effet, il est apparu d’abord en Inde, berceau de nombreuses disciplines corporelles de bien être. Et en Asie, on a toujours massé la femme enceinte, par des massages adaptés à la grossesse (plus doux). Ceci pour accompagner la future maman pendant la grossesse, préparer son accouchement, en soutien pendant l’accouchement, et pour l’aider à récupérer après la grossesse.

Pendant la grossesse, le corps subit un grand nombre de changements qui peuvent affecter le mental. Le besoin de se faire chouchouter et de retrouver un sentiment de bien-être est un bon moyen d’y faire face. Il s’agit d’ailleurs le gros avantage du massage femme enceinte.

Les bienfaits du massage pendant la grossesse

Le massage prénatal soulage les tensions au niveau des lombaires et des cervicales, l’inconfort souvent dû aux mauvaises postures, les douleurs musculaires et articulaires, les jambes lourdes… On ne répare pas mais on atténue toutes les petites douleurs liées à la grossesse. Le massage femme enceinte permet aussi de travailler sur la mobilité du bassin, ce qui peut faciliter l’accouchement et le porté du bébé après la naissance. Se faire masser offre surtout une occasion de se relaxer, de sortir du registre médical de la grossesse pour se connecter à son corps et aider l’organisme à récupérer. On dit souvent qu’une heure de massage équivaut à une nuit de sommeil. Il n’y a plus qu’à vérifier…

Si peu de femmes sautent le pas, celles qui s’y adonnent n’en disent que du bien. Pendant la grossesse, le point d’équilibre se déplace à cause de la prise de poids. Ceci provoque des tensions qui se ressentent au niveau des articulations, notamment dans le bas du dos et au niveau de la sciatique. Ces douleurs, lorsqu’elles sont intenses et persistantes, empêchent de dormir, une insomnie qui devient elle-même source de fatigue, de stress et d’angoisse.

Le massage prénatal est aussi simplement un moment de détente que la femme enceinte est tout à fait en droit d’obtenir. Il libère un taux important d’endorphines, cette substance connue pour ses propriétés antidouleurs, anxiolytiques et antistress.

Enfin, le massage prénatal a des vertus esthétiques. En effet, il réduit le risque de vergetures, car il s’agit d’un excellent traitement pour assouplir la peau.

Créer un lien avec le bébé

Mais certains massages vont plus loin en permettant à la mère et au père d’établir un premier contact avec leur bébé in utero. L’ haptonomie, considérée aujourd’hui comme une préparation à la parentalité, permet ainsi aux parents d’entrer en relation avec le bébé par le toucher. Un toucher fin, sensible, loin du massage traditionnel, qui peut créer une véritable rencontre à quatre mains.

Les précautions à prendre pour un massage prénatal

Le massage prénatal ne peut se faire qu’entre le 4e et le 8e mois de grossesse. Avant la première séance, il est impératif de prendre l’avis de son médecin ou de sa sage-femme. De cette manière, on s’assure que le massage ne constitue un risque ni pour la mère ni pour l’enfant.

Les huiles essentielles sont totalement proscrites tout au long de la grossesse. Comme certaines femmes peuvent être sujettes à des nausées, il est recommandé de réaliser le massage prénatal avec une crème ou une huile neutre et sans parfum, de préférence bio.

Les contre-indications pour un massage femme enceinte

Il n’y aucune contre-indication si la grossesse se passe bien. En cas de grossesse à risque, on préfère demander l’avis du médecin ou de la sage-femme qui suit la grossesse avant de se faire masser. Ils pourront éventuellement donner des recommandations sur la pression du massage ou la position.

Comment choisir son praticien pour un massage pendant la grossesse ?

Il n’existe pas de diplôme obligatoire et officiel pour le massage prénatal, mais des certifications sont proposées en option dans les écoles de formation aux métiers du bien-être. Ainsi pour s’assurer de confier son corps (et son ventre) à des mains expertes, on se fie à la réputation de l’institut et on s’assure que le ou la praticienne a reçu une formation spécifique et connaît les précautions à prendre. Le praticien doit être bien formé mais doit surtout avoir un intérêt pour le bien-être de la femme enceinte, être capable d’adapter le protocole de massage à ses besoins, veiller à son confort.

Pour savoir si votre massothérapeute possède vraiment une spécialité pour les femmes enceintes, demandez-lui si vous pouvez recevoir un traitement sur la chaise de massage ou sur des Body Cushion. Ces derniers permettent aux femmes enceintes de recevoir un traitement sur table sur le côté mais aussi, à plat-ventre, sans qu’il y n’ait aucune pression sur l’abdomen. Un délice pour celles qui dorment habituellement sur le ventre. Autrement, je vous suggère aussi le massage en eau chaude.

 

Pin It on Pinterest