Techniques de massage

Techniques de massage

Il existe 5 grandes techniques de massothérapieeffleuragepétrissagefrictiontapotement, et vibration.

Effleurage

La technique d’effleurage consiste en un glissement de la paume de la main et de la partie charnue des doigts sur la peau en la comprimant, sans jamais perdre le contact avec la surface à masser. Il s’agit de la technique de base du massage. L’effleurage s’exécute de manière lente, rythmée, à l’aide des deux mains ensemble avec un petit espace entre les pouces.

Les sessions de massage sont souvent commencées et finies par cet technique. Les mains doivent absolument rester en contact avec la peau aussi longtemps que possible, lorsqu’elles se déplacent d’une partie à l’autre du corps. Les mouvements de glissement légers ont un effet de détente sur le système nerveux. Pour une pression accrue les articulations ou les pouces peuvent être utilisés dans un mouvement en direction du coeur. Une pression plus forte a un plus grand effet sur la circulation du sang et le système nerveux.

L’effleurage ferme et rapide s’emploie pour stimuler le flux sanguin, améliorer la souplesse et chauffer les muscles. Vous pouvez aussi l’employer pour vous échauffer avant de participer à un sport.

Pétrissage

Après un effleurage et un pincement, on peut utiliser le pétrissage pour provoquer une mobilisation des fibres. Le pétrissage implique une pression plus intense, exercée généralement par le pouces, les doigts ou le talon de la main. La peau est malaxée plus ou moins vigoureusement pour tendre, soulever et déplacer les muscles. Il s’agit de comprimer les tissus vers les os pour débarrasser les muscles des toxines.

Le pétrissage et le pincement correspondent plus appropriés pour les parties charnues du corps comme les épaules, la base du cou et les muscles paravertébraux.

Friction

Les mouvements de friction sont stimulants et énergisants, mais certaines personnes les ressentent comment relaxants quand ils sont répétés. Les mains du masseur déplacent la peau et le tissu sous-jacent sans quitter la région à traiter. La mobilité de la peau limite l’amplitude du mouvement exercé sur la partie du corps. Les muscles subissent une action de roulement, ce qui développe l’élasticité des tissus.

Effectué sur les régions charnues du corps, la friction produit un effet très agréable.

Tapotement (ou encore percussion)

Le tapotement est une manœuvre de massage effectuée au moyen de la main placée en forme de cuillère et qui frappe la surface de la peau. Un exemple typique est fait avec le bord de la main avec un mouvement rapide, comme si on voulait hacher (comme le karaté), bien que les mouvements ne soient pas forts. En fait la percussion couvre une variété de mouvements (« hachure « , « main en forme de cuillère « , « battement »…) qui stimulent la peau et les tissus légers et augmente le flux sanguin dans la zone travaillée. Ce type de massothérapie est employé sur des zones comme les fesses, les cuisses, la taille ou les épaules où il y a une large surface de chair.

Vibration

La vibration regroupe un ensemble de mouvements destinés à secouer à tapoter ou à marteler la personne qui se fait masser. Le masseur utilise beaucoup ses mains. Mais, il peut aussi faire appel à des appareils pour atteindre  les articulations les plus fines du visage.

La vibration a l’avantage de favoriser la détente et la circulation.

Outre les techniques de base citées plus haut : l’effleurage, la friction, le palper-rouler, le pétrissage et le tapotement, plusieurs autres techniques de massage sont particulièrement connues. Il s’agit du lissage, du meulage, de la pression et du palper-rouler.

Pin It on Pinterest